Si certains sont naturellement doués pour prendre la parole en public et réussir leurs discours, il existe quelques techniques de base bien utiles à tous les autres. Voici 4 conseils pour vous aider à convaincre chefs, clients ou collaborateurs.

  1. Tirez profit de votre garde-robe

Comme le dit le proverbe, « l’habit ne fait pas le moine mais il aide à rentrer au monastère »… Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut donc respecter les codes vestimentaires liés à votre poste (comme la toge de l’avocat qui en impose, on ne s’habille pas de la même façon quand on est commercial ou créatif) et à votre auditoire (pour susciter un sentiment d’identification). La première impression est cruciale : il serait dommage de perdre en crédibilité avant même d’avoir ouvert la bouche !

  1. Soignez votre langage corporel

Prendre le temps de planter son regard dans les yeux de chaque membre du jury, taper du poing pour appuyer un propos, s’approcher d’un témoin pour le mettre en confiance… Les bons avocats excellent dans la communication non-verbale. Les gestes en disent en effet parfois plus long que les mots. L’idée n’est évidemment pas de gesticuler dans tous les sens, au risque de fatiguer ou de distraire son auditoire, mais bien de renforcer ses arguments par une gestuelle corporelle adaptée.

  1. Captez l’attention

D’abord par la forme… Il est important de bien poser votre voix. Trop monotone, vous risquez d’endormir vos interlocuteurs. Trop criarde, vous risquez de les agacer. Pour vivifier vos propos ? Le mieux est de varier les intonations et de changer de rythme. Moduler votre débit de parole, marquer des pauses ou modifier l’intensité de votre voix vous permettra de mettre l’accent sur certains raisonnements ou de relancer l’attention.

  1. Maintenez l’intérêt

Par le fond ensuite… Votre pensée doit être structurée et votre discours construit et logique. Bref, vous devez savoir précisément ce que vous souhaitez démontrer et le message que vous voulez faire passer. Seul un plan bien élaboré en amont vous permettra d’être concis, clair et percutant. Pour maintenir l’intérêt de votre auditoire, n’hésitez pas à jouer sur les sentiments, à illustrer vos propos par une anecdote ou un exemple, à marquer les esprits par une formule-choc. Quant à l’humour ? Pourquoi pas, mais utilisez-le avec précaution de façon à ne choquer ou ne froisser personne.